RENCONTRE | COMMENT DÉCOLONISER L’ESPACE PUBLIC?

entrée libre
Jeudi 06 Mai 2021, 18:00
 
A quel point Bordeaux s’est développé autour de son rôle dans la constitution et la gestion de l’empire Français ? De quelle façon les noms que portent les voies et places sont témoins de cette histoire et de ce rôle assumé par les édiles dans leur dénomination ? Et maintenant, que faire ?
 
Autant de questions que se posent les citoyens et membres du collectif “Sortir du colonialisme Gironde”, à l’origine du Guide du Bordeaux colonial paru aux éditions Syllepse en juin dernier. A Bordeaux, ancien port négrier, le travail de chercheurs et d’associations a permis ces dernières années de révéler les histoires oubliées ou cachées derrière les personnalités, fortunés, politiques, militaires ou universitaires, honorées dans des lieux publics pour leur contribution à la France coloniale. Ce travail résonne tout particulièrement aujourd’hui avec le mouvement Black Lives Matters et le déboulonnage concomitant des statues d’anciens esclavagistes survenus au printemps 2020, et réactualise la question de la construction de la mémoire collective à travers l’intervention dans l’espace public.
 
Seront invités à apporter des éléments de réponse à ces interrogations André Rosevègue, co-auteur du Guide, Ysiaka Anam, auteure s’intéressant particulièrement aux répercussions de la migration sur la filiation et sur la langue, et le politiste Renaud Hourcade, chercheur CNRS (laboratoire Arènes), spécialiste des politiques mémorielles locales. Ce dernier s’est notamment intéressé dans le cadre de ses travaux doctoraux aux politiques mémorielles menées par les villes de Nantes, Bordeaux et Liverpool, instrument de légitimation politique, tout autant que de déstabilisation, des pouvoirs municipaux en place. Les échanges seront modérés par Nadine Houkpatin, commissaire d’exposition indépendante et consultante en projets culturels dédiés aux arts contemporains d’Afrique et des Diasporas.

L’entrée sera libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
 
Partenaires : le Forum Urbain et Université Populaire de Bordeaux dans le cadre du cycle “Chaire Afriques”, Musée d’Aquitaine, Région Nouvelle-Aquitaine