Visite commentée - "Un égal, des égos"

Visite commentée
Jeudi 20 Février 2020, 16:00
Mercredi 29 Avril 2020, 14:30

Tour d'horizon des relations femmes-hommes, depuis la Préhistoire, à travers les collections du musée d’Aquitaine. Au fil des époques, l’Histoire se teinte de déséquilibres, d’iniquités, d’inégalités, pourtant la moitié des Hommes ne sont-ils pas des femmes ?

Loin des clichés, redécouvrons le rôle des femmes durant la Préhistoire ainsi que la hiérarchisation des sociétés du Néolithique à l’âge du Fer, qui repose sur le statut social et non sur le genre. Le droit romain fait de la femme gallo-romaine une éternelle mineure sous la tutelle des hommes, eux-mêmes héroïsés par la religion et les représentations artistiques. Au Moyen-âge, c'est ensuite la tradition chrétienne qui fait porter le poids du péché originel aux femmes. Et aux  XVIIIe et XIXe siècles, qu’elles soient esclaves ou femmes libres, les femmes restent réduites au corps, à l’apparence et au silence par les hommes.

Sans réservation, visite comprise dans le prix du billet d'entrée au musée.

Le 20 février, à 18 h 30

Prolongez cette visite avec la conférence Les femmes et leur corps aux mains de la santé, présentée dans le cadre des "Rencards du savoir".

Avec Laurence Kotobi, maîtresse de conférences en anthropologie sociale, Université de Bordeaux ; Dr Mathilde Lafaysse, médecin, SUMPPS ; Christine Mauget, co-présidente du Planning Familial de la Nouvelle-Aquitaine ; Marine Rondos, sage-femme, SUMPPS. Animé par Yoann Frontout, journaliste et médiateur scientifique

Ce n’est pas le corps de l’être humain que nous devons considérer. Ce n’est pas non plus, d’un côté, celui des hommes et, de l’autre, celui des femmes : ce sont ceux des hommes et ceux des femmes, dans toute leur diversité et leur singularité. Quelle considération du genre dans la recherche médicale et dans nos hôpitaux ? Les traitements sont-ils étudiés tant pour les hommes que pour les femmes ? Derrière toutes ces questions, c’est celle de l’évolution de nos pratiques médicales qui se pose.