Épitaphe de Martinus, dit Severus (117-138 p.C.)

ILA 162 - inventaire 60.1.326

 

 
Stèle de calcaire comportant une niche rectangulaire et un fronton pyramidal. Ce beau monument nous introduit dans les milieux serviles de Burdigala. Le défunt, au nom théophore, Martinus, tient une tablette dans sa main droite ramenée sur sa poitrine. Il était esclave et son maître était probablement le même que celui de son frère, Flauinus. Les noms sont latins et le maître n’est désigné que par un nom, probablement parce que c’était un pérégrin. Comme la plupart des inscriptions bordelaises, la stèle était réutilisée dans la muraille de la fin du IIIe siècle où elle a été trouvée en 1831 au 7 rue Guillaume-Brochon.
 
Dimensions : [82]/43/30
 
ILA Bordeaux, 162
 
MAB Inv. 60.1.326
 
 
DOI : 10.21412/petrae_160100900162
 
Rédaction: M. Navarro Caballero, L. Maurin, D. Hourcade, C. Ruiz Darasse. Photogrammétrie: Fl. Comte.
Épitaphe de Martinus, dit Severus (117-138 p.C.)